Pays d'Art et d'Histoire

Les Halles Plouescat
Roscoff

Les halles de Plouescat, monument unique en Finistère !

Les halles symbolisent la fonction économique de la ville. Toute la vie de la cité se concentrait autour de cet édifice situé au carrefour des voies principales. Construites sans doute au début du XVIe siècle, elles constituent une richesse que seules 3 communes bretonnes (Plouescat, Questembert, Le Faouët) ont préservée. Nommées également “cohue”, (du breton “koc’hi”), les halles n’avaient pas seulement un rôle commercial. En effet, le bâtiment comportait deux chambres à l'étage, destinées à l'origine aux activités administratives et principalement à l'auditoire (salle où se tenaient les audiences de la justice seigneuriale).

La conception de la charpente est particulière : utilisant des bois fourchus, les charpentiers équarrissaient l’arbre, le sciaient de long en deux et disposaient un morceau de chaque côté de la toiture. 

Les halles ont été classées Monument Historique en 1915.

Plus d'infos sur les halles de Plouescat

 
Chapelle de Kerzean
Roscoff

La chapelle de Kerzéan à Plouescat

L'édifice, empreint de style gothique, date au plus tard du début du XVIe siècle. On remarque de part et d'autre et au-dessus du porche les emplacements des blasons qui devaient y être peints. A l'intérieur se trouve la statue de ND de Kerzéan, - classée monument historique - (XVe siècle) en pierre de Kersanton. Parmi la statuaire : Ste Marguerite terrassant un dragon, un évêque converti en St Eloi et un christ en croix (XVe siècle).

Il y avait à l'est un grand vitrail dont le dessin nous est parvenu, relevé par le verrier Bouricquen en 1614. D'importants travaux de restauration ont été entrepris en 1955 : la toiture a été refaite et la façade sud modifiée en y ajoutant des ouvertures et des contreforts. Les vitraux datent de 1962. Sur le versant opposé du vallon, un calvaire original contemporain des châteaux de Kergournadeac'h et de Kermenguy fut élevé vers 1630.

 
Chapelle Saint Anne de Kerfissien
Roscoff

La chapelle Saint-Anne de Kerfissien à Cléder

A deux pas de la mer et de la plage de Kerfissien, d'une exceptionnelle beauté sauvage, se trouve la chapelle Sainte-Anne, dessinée par l'architecte Loïck de Lafforest.

Edifiée au cours de l'année 1950 par la ferveur populaire, la chapelle Saint-Anne conjugue avec justesse contemporain et classicisme par ses pierres anciennes et ses vitraux de béton translucide, ses motifs de décoration d'inspiration bretonne, s'intégrant harmonieusement par ses formes, ses matériaux et ses couleurs dans son environnement naturel.

 
Maison de garde de Lavillo
Roscoff

Les maisons de garde à Cléder

Le corps de garde de Lavillo fut édifié entre 1730 et 1740, à l’emplacement fixé par Vauban vers 1690.
Dissimulé derrière les rochers afin d’être soustrait aux vues de la mer et des ennemis éventuels, le corps de garde de Lavillo avait une mission de surveillance des bateaux de passage.

La Maison de garde des Amiets fut, quant à elle, construite en 1742 par la capitainerie de St Pol de Léon.

Ces postes de guet, désormais appelés maisons des douaniers, faisaient partie d'un système de défense littorale imaginé par Vauban au XVIIème siècle.

 
Chapelle Sainte Anne
Roscoff

La chapelle Sainte-Anne de l'île de Batz

Les ruines de cette chapelle romane sont en fait l'ancienne église Saint Paul, construite au Xème siècle sur l’emplacement du monastère fondé par Paul Aurélien, moine venu du Pays de Galles et détruit par les vikings vers 878.

La chapelle fut abandonnée au XVIIIème siècle suite à l'ensablement de cette partie de l'île.

Les ruines sont classées Monument Historique depuis 1980.

 
Maison Prébendale
Roscoff

La maison Prébendale de Saint-Pol-de-Léon

La maison dite "Prébendale" est l'oeuvre, vers 1530, d'Olivier Richard, archidiacre d'Ack, chanoine du Léon et de Nantes, conseiller au parlement de Bretagne, vicaire général de l'Évêque de Nantes. Pourquoi "Prébendale" ? Parce qu'à son titre de chanoine s'attachaient des revenus ecclésiastiques ou prébendes.
Le style de la demeure appartient à la Renaissance bretonne, en rupture avec les édifices défensifs et inconfortables du Moyen-Age.

Le pignon est orné d'un lion et d'un dragon qui symbolisent la double appartenance du chanoine fondateur à la cité et à l'église : le lion est l'emblème du Léon et le dragon est un hommage à Saint Pol Aurélien, premier évêque de la ville.
La maison Prébendale abrite régulièrement des expositions.

Ouverte en juillet et août tous les jours (sauf le lundi) de 14h à 18h et toute l'année le mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 14h à 18h. Entrée libre.

 
chapelle sainte barbe
Roscoff

La chapelle Sainte-Barbe de Roscoff

Construite en 1619 la chapelle fut dédiée à la Sainte pour préserver Roscoff de l'invasion des pirates et ennemis de l'Eglise.

Le troisième lundi de Juillet, un pardon s'y déroule. Lorsque l'un des navires des johnnies quittait le port de Roscoff pour aller vendre leurs récoltes d'oignons Outre-Manche, il hissait trois fois le drapeau en signe d'adieu à la Sainte.

Construite en surplomb du port, la chapelle aux murs blancs sert aujourd'hui encore d'amer, c'est à dire de point de repère pour la navigation.

 
Enclos Paroissiaux
Roscoff

Les Enclos Paroissiaux

Découvrez le pays de Landivisiau et faites une halte pour découvrir les Enclos Paroissiaux. Ces trésors architecturaux, réalisés aux XVIème et XVIIème siècles, période faste pour la Bretagne et ses paroissiens considérablement enrichis par l'activité toilière. Ces monuments figurent sans nul doute parmi les créations les plus originales du patrimoine religieux breton.

Découvrez plus en détail nos Enclos Paroissiaux en vous rendant sur la page suivante :

Les Enclos Paroissiaux

 

Présentation du label

label villes et pays d'art et d'histoire
label villes et pays d'art et d'histoire

Le label « Pays d'art et d'histoire » est attribué par le ministère de la Culture aux territoires qui souhaitent valoriser leur patrimoine, favoriser la création architecturale et promouvoir la qualité urbaine et paysagère. Notre pays en est détenteur depuis 2006. 

Dans ce Pays d'Art et d'Histoire, toutes les époques ont imprimé leurs traces dans la pierre, le paysage, et façonné les esprits. En découvrant le passé, vous comprendrez les gens d'ici.

De nombreux circuits sont disponibles pour découvrir le patrimoine des cités de notre territoire, rendez-vous sur cette page pour en savoir plus.